Les prothèses et implants mammaires

Les implants ou les prothèses mammaires

Prothèse et implant sont deux termes utilisés mais qui désignent le même procédé d’augmentation mammaire.
Appelés aussi « faux sein » ou « poitrine siliconée », les prothèses mammaires sont l’opération de chirurgie esthétique des seins la plus pratiquée. Le rendu est plutôt ronds, pour un rendu plus naturel, il existe la méthode des implants par injection de graisse

De quoi sont fait les implants ?

Tous les implants sont recouvert d’une couche de silicone sur la couche externe pour garantir leur solidité. A l’intérieur de la prothèse, on peut trouver 2 types de matière

Les implants mammaires salins

Remplie d’une solution faite d’eau salée ou de sérum physiologique. Inoffensive pour le corps, elle est semblable à la composition du plasma sanguin. cet implant est vendu vide et c’est seulement après l’avoir inséré dans l’incision que le chirurgien la remplit à l’aide d’une pompe. L’avantage de ce type d’implant est qu’elle permet une petite incision et donc une cicatrice minime. De plus, cela permet de choisir l’emplacement de l’incision et de par sa petite taille, de pouvoir la placer depuis un site distant (depuis l’aisselle). Ainsi, la cicatrice ne se verra pas du tout. Le volume de la prothèse est modulable puisque l’on injecte une quantité sur mesure.

Les implants mammaires en silicone

Ces prothèses remplies d’une solution visqueuse à base de gel de silicone reproduit l’aspect d’un sein naturel. Son aspect est modulable en fonction du désir de la patiente en choisissant la dureté de la viscosité. Contrairement aux implants salins, les implants en silicone sont livrés remplis il est donc impossible de faire des ajustements au moment de l’opération. Aussi, cette prothèse, de par sa dimension, est à insérer au plus près du sein. La conception étant plus complexe, cela justifie le coût plus élevé de l’intervention. Cependant, le surcoût est largement compensé par la satisfaction d’un rendu très naturel. ils sont d’ailleurs les implants les plus populaires.

Comment se déroule la pose de prothèse mammaire ?

Les implants en silicone ou la pose de prothèses ne dure que 2 heures pour une hospitalisation de 24 heures. Le chirurgien incise, soulève les tissus de la peau puis implante les prothèses et recoud avec des fils résorbables. Cette technique reste inchangée pour les 3 modes opératoires :

  • Par la voie peri-aréolaire (pourtour de l’aréole, autour du mamelon)
  • Par la voie sous-mammaire
  • Ou par la voie axillaire (sous l’aisselle)

Comment est définie la voie d’accès ?

Elle sera déterminée au cas par cas en fonction de la taille de l’implant, de la qualité de la peau de la patiente et d’autres critères particuliers.
Après l’opération, aucune douleur mais les seins seront plus lourds et il faudra porter un bandage pendant une semaine pour qu’ils s’insèrent bien dans le buste. Les résultats sont remarquables dés la première semaine malgré un aspect un peu trop rond et figé, ils auront un aspect naturel au bout d’un mois et leur apparence définitive 6 mois plus tard après que les tissus glandulaires et épidermiques se soient adaptés.
Pour éviter toutes complications suite à une intervention chirurgicale des seins, veillez à vous faire suivre régulièrement par un médecin qui examinera la cicatrisation et le bon maintien de votre nouvelle poitrine.

Il existe une autre façon d’augmenter le volume de la poitrine avec un rendu naturel : le lipomodelage. Il s’agit de réinjecter de la graisse de la patiente au niveau mammaire. Un procédé de plus en plus répandu, très bien toléré par l’organisme.