Augmentation mammaire

L’augmentation mammaire regroupe plusieurs opérations chirurgicales qui peuvent être réparatrices ou esthétiques. Cette intervention consiste à redonner un volume correct à une poitrine considérée trop menue. En d’autres termes, on parle d’hypotrophie (en opposition à l’hypertrophie des trop fortes poitrines).
Pour cela il existe plusieurs techniques et différents matériaux (implants en silicone ou sérum physiologique et injection de graisse naturelle).

Une poitrine plus volumineuse

Après une première consultation primordiale, la patiente et le médecin esthétique s’accordent sur le volume et la forme des futurs seins pour harmoniser au mieux le buste de la patiente.
Toute la silhouette se retrouve ainsi changée et la clientèle est très variée : de la chirurgie purement plastique comme les brésiliennes à la chirurgie reconstructrice suite à un grave accident de la route.

Dans quels cas pose-t-on des prothèses ?

La chirurgie mammaire est une des plus ancienne et donc une des plus pratiquée et maîtrisée. C’est pourquoi aujourd’hui, il existe un nombre conséquent d’interventions réparatrices ou esthétiques répondant à une demande toujours en croissance. On dégage 4 cas répandus justifiant une augmentation mammaire :

Poitrine menue

Quand la patiente considère que sa poitrine n’est pas en harmonie avec sa silhouette : on parle dans ce cas d’hypotrophie mammaire ou de seins hypoplasiques. Il s’agit d’une chirurgie purement esthétique, elle ne vient pas réparer physiquement. Mais pour la patiente, c’est souvent un énorme complexe et l’augmentation mammaire peut-être une véritable thérapie et améliorer sa confiance en elle.

Absence de poitrine

Dans ce cas on parle d’agénésie (ou de syndrome de Poland). Les organes se forment pendant l’embryogenèse, il arrive parfois qu’un dysfonctionnement empêche cette étape. Arrivée à l’adolescence, la jeune femme ne verra pas sa poitrine pousser et pourra donc avoir recours à une intervention chirurgicale constructrice dés la fin de sa croissance (il n’est pas recommandé de subir de telles modifications durant la puberté).
Lors de l’intervention il sera constaté que la patiente n’a aucune glande mammaire. Un travail de création de poitrine sera à réaliser.

Poitrine affaissée

Le volume de la poitrine peut réduire ou s’affaisser suite à un fort amaigrissement. Mais aussi après l’accouchement ou suite à une modification hormonale. Le corps de la femme subit de nombreuses modifications dans sa vie ! La grossesse ou la ménopause sont de grands bouleversements qui peuvent rendre le corps incontrôlable.
La ptose est le terme technique qui décrit l’apparition de seins tombant. La peau est étirée et déformée, pour lui redonner son élasticité il faudra pratiquer un lifting des seins suivi d’une reconstruction mammaire.

Après une longue maladie

Le sein peut subir une ablation pour diverses raisons (cancer ou autre traumatisme), dans ce cas on parle de reconstruction mammaire, le praticien va poser des implants pour rééquilibrer la poitrine de la patiente. Dans le cas où les deux seins sont amputés le chirurgien redessinera totalement la poitrine de la patiente selon sa morphologie.

Les techniques d’augmentation mammaire

Il existe différents types de prothèses et donc différentes interventions en fonction de chaque patiente. Le type de prothèses et d’intervention est déterminé selon les choix esthétiques de rendus physique mais également en fonction de sa morphologie.